Non classé

Imagine all the people, living life in peace

IMG_2715

Je ne sais pas si je vais réussir à trouver les bons mots, trouver les bonnes tournures de phrases tant cela est difficile. Mais il le fallait. Il fallait que j’écrive ces quelques mots. Je ne me voyais pas recommencer à publier des revus de beauté, ces petites choses qui sont futiles au final, comme si de rien n’était.

Et pourtant, un jour ou l’autre, il va falloir qu’on reprenne goût à la vie. Il va falloir continuer à avancer et se projeter dans le futur, il va falloir vivre avec ça tous les jours.

Je me souviens encore de ce 7 janvier, cette incompréhension, cette douleur qui m’a déchiré le cœur lorsque j’ai appris la nouvelle. Une douleur que j’ai soignée petit à petit, jours après jours sans pour autant oublier. Et pourtant…. En ce vendredi 13, jour de superstition, c’est mon cœur qui se déchire à nouveau. Une impression de déjà-vu, le choc, la réalité qui t’éclate en pleine gueule.

« La France représente tout ce que les fanatiques religieux du monde détestent : profiter de la vie sur Terre, de plein de manières différentes : une tasse de café parfumé avec un croissant au beurre, de belles femmes en robes courtes qui sourient librement, l’odeur du pain chaud, une bouteille de vin partagée avec des amis, un peu de parfum, des enfants qui jouent au jardin du Luxembourg, le droit de ne croire en aucun Dieu, ne pas s’inquiéter des calories, flirter et fumer et profiter du sexe hors mariage, prendre des vacances, lire n’importe quel livre, aller à l’école gratuitement, jouer, rire, se disputer, se moquer des religieux comme des hommes politiques, laisser l’inquiétude sur ce qu’il y a après la vie aux morts. Aucun pays sur Terre, ne vit mieux que les Français. Paris, nous t’aimons, nous pleurons pour toi. Tu pleures ce soir, et nous sommes avec toi. Nous savons que tu riras encore, chanteras encore, feras l’amour et guériras, car aimer la vie est en ta nature. Les forces des ténèbres reflueront. Elles perdront. Elles perdent toujours. » – Commentaire New York Times

Toutes mes pensées vont aux victimes, aux blessés et aux familles.
Et à tous ceux qui se sont mobilisés pour aider notre France.

14565602


perlesderubissigle

Imagine there’s no countries, It isn’t hard to do nothing to kill or die for, and no religion too. Imagine all the people, living life in peace…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s